Interviews

« J’ai rejoint un village vacances pour vivre une expérience hors des sentiers battus ! »

01/02/2024

Temps de lecture estimé : %min% min

D’infirmière puéricultrice à responsable du pôle Famille du Club Med, Marine raconte son parcours.

 

Sur le papier, rien ne prédestinait Marine à devenir animatrice en resorts. « J’ai obtenu mon diplôme d’infirmière puéricultrice en 2018, puis j’ai travaillé un peu dans des maternités », se remémore-t-elle. Une première expérience professionnelle bien éloignée de ce qu’elle imaginait. « Le secteur hospitalier ne me correspondait pas, j’avais besoin de vivre une expérience hors des sentiers battus. Je voulais faire des rencontres, voyager, évoluer dans un cadre inspirant et dynamique. » Marine ne tergiverse pas bien longtemps et décide de rejoindre le Club Med pour étancher sa soif d’aventure. Et elle ne regrette pas son choix !

« Au Club, on entre forcément en tant que GO (Gentil Organisateur) », explique la jeune femme. Si c’est la personnalité qui prime pour devenir animateur, « il faut avoir un diplôme en petite enfance pour rejoindre le pôle famille : BAFA, CAP, diplôme d’État... L’avantage, c’est que tout le monde a les mêmes chances d’évoluer en interne, souligne Marine. Je suis pour ma part passée superviseure au bout de seulement quatre mois, puis responsable Famille après quatre ans. »

Des Seychelles à la Chine, en passant par la République dominicaine et la Tunisie, Marine parcourt la France et le monde durant plusieurs années avant de poser ses valises (du moins pour un temps !) au Club Med de La Rosière, niché à 1950 mètres d’altitude au cœur des Alpes.

Des activités au grand air… à 1950 mètres d’altitude !


Le pôle Famille du resort est divisé en quatre sections : les bébés (à partir de 4 mois), les petits (de 2 à 3 ans), les minis (de 4 à 10 ans) et les juniors (de 11 à 17 ans). « On est ouverts du lundi au samedi, de 8h30 à 17h, puis en soirée de 19h à 21h pour accueillir les enfants des vacanciers. Les horaires sont quasiment les mêmes en été. »

La durée de la coupure entre la saison d’hiver et la saison d’été dépend de la localisation du Club Med. « En montagne, les clubs sont en général fermés de mi-avril à mi-juin, et à l’automne de septembre à décembre. Les roulements sont beaucoup plus courts sur le reste du territoire, avec des fermetures de fin octobre à début avril. Alors qu’à l’étranger, certains resorts sont ouverts à l’année ! »

Au quotidien, Marine accompagne les enfants sur de nombreuses activités sportives : « Ski en hiver, randonnées ou tennis pendant la saison d’été… les possibilités ne manquent pas ! On déjeune aussi avec eux le midi et on organise des spectacles, des activités spéciales en soirée… » Le rythme est bien entendu différent avec les tout-petits. « Jusqu’à trois ans, on est plus sur de l’accompagnement à l’éveil. »

« On reçoit des clients du monde entier, donc il faut s’adapter aux enfants en fonction de leur culture et de leur langue natale, souligne Marine. Il n’y a pas de routine, car de nouveaux petits arrivent toutes les semaines. C’est un métier très vivant, le quotidien est plutôt rythmé ! »

En tant que responsable famille, Marine a également une casquette de manager. « Chaque Club Med compte en moyenne 250 à 300 salariés répartis dans cinq ou six pôles, et celui dédié aux Loisirs est le plus important. Dans notre service, on accueille jusqu’à 500 enfants durant le mois de février, encadrés par plus de 50 animateurs. » Marine peut heureusement s’appuyer sur son superviseur pour manager les équipes. « On les accompagne et on les fait monter en compétences régulièrement pour maintenir un haut niveau de satisfaction client. »

« C’est un métier de passion et une vraie école de la vie »


Si les animateurs qui rejoignent son équipe n’ont pas besoin d’être formés à l’accueil des enfants, ils n’ont pas tous l’habitude d’évoluer dans un resort. « Il y a beaucoup de contacts avec les familles au Club Med donc le savoir-être est très important. Notre équipe de formateurs les aide à adopter la bonne posture pour interagir avec les clients. »

Marine ne regrette pas d’avoir troqué sa blouse d’hôpital contre une combinaison de ski. « C’est un métier de passion et une vraie école de la vie. On y fait de belles rencontres, tant au sein des équipes que parmi les clients. Même si on est rattachés à un pôle, on travaille beaucoup les autres services. »

Autre avantage soulevé par la responsable famille : « Il y a beaucoup d’opportunités qui se présentent à nous une fois en poste. Ceux qui ont de l’ambition peuvent devenir chefs de village, mais on peut aussi changer de pôle si on préfère évoluer de manière transverse. »

« Tentez l’expérience, même si c’est juste pour quelques saisons »


Au-delà de ces avantages, Marine apprécie particulièrement « l’ouverture d’esprit du Club Med » et la possibilité de voyager au gré de ses envies. « On travaille dans des structures incroyables et dans des lieux magnifiques. Il neige au moment où je vous parle et j’ai une superbe vue sur la vallée de la Tarentaise par la fenêtre. » Un cadre exceptionnel dont elle peut profiter tous les jours !

Vous aimeriez suivre ses traces ? « Les saisons sont rythmées par deux temps forts de recrutement, la première en mars/avril, la seconde en septembre, révèle Marine. Si vous êtes tenté par l’expérience, il faut foncer et ne pas trop se poser de questions. On ne s’intéresse pas à ce métier par hasard ! L’expérience est tellement enrichissante, tentez-la même si c’est juste pour quelques saisons. Ou pour une carrière entière, qui sait ? »

Fermer
Centre de préférences

Je choisis le type de communication que je souhaite recevoir de la part de Club Med Jobs.

Voir les informations légales
Merci ! Votre demande a été reçue !
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.

Vos modifications ont bien été prises en compte.

  1. Postuler en 1 clic
  2. Suivre le statut de votre candidature
  3. Sauvegarder vos alertes et favoris